Aqme - Dévisager Dieu (2014)
Un très bon retour !
4.3Un très bon retour !
Hochement de tête
Relay parfaitement passé
Production
Avis des lecteurs 0 Avis

Nouvelle donne mais adn identique,

Bouli, un soir d’octobre revient du travail les yeux rouges et l’air agacé par son voyage en compagnie d’illustres têtes de morts et autres connards gueulards du RER, mais à l’ouverture de sa boite aux lettres tombe sur une lettre plutôt épaisse adossé du logo At(h)ome, ah! , son visage change du tout au tout, le barbu s’en rentre chez lui le sourire jusqu’aux oreilles…..

Après cette magique intro je vais enfin vous parler du contenu de ce courrier, le nouvel album d’Aqme “Dévisager Dieu”

Première approche avec la galette, la cover ; un homme a deux têtes décharné avec le coeur placé au milieu du corps et les veines rouges et bleues parcourant toute sa viande, bon ben oui j’aime beaucoup tout cela sur un petit fond très beige, ça donne un petit coté nostalgie cours d’anatomie avec le barbu d’Il était une fois la vie ( je n’allais pas dire avec ma prof de Bio car je ne supportais pas cette saleté avec son oeil de verre, Madame D après toutes ces années je peux maintenant vous l’avouer, oui, je vous prenais vraiment pour une conne, bisous); magie de la pochette quand tu la retourne, le monsieur est de dos ! Les titres y sont placés telles des indications précises de l’anatomie de Didier (oui j’ai envie de l’appeler comme ça).

Allez hop ! Dans le lecteur digital laser !

Bon en premier lieu je dois bien sûr faire un état des lieux sur Aqme; en effet le groupe a subit quelques mutations depuis sa création, à l’époque où j’ai connu le groupe, à la sortie de Sombres Efforts , la formation n’était pas la même Ben était guitariste, Charlotte déjà à la basse (bon j’avoue  j’étais bien fan d’elle quand même) Etienne déjà derrière ses fûts et Thomas bien sûr au chant. J’étais vraiment un énorme fan du groupe et de plus mon Rocksound n’arrêtait pas de m’en dire du bien ce qui a facilité mon achat du cd à l’époque. Les textes me parlait énormément et je pense que c’est encore aujourd’hui un album charnière de ma collection tant il était là au bon moment, dur à expliquer mais je n’écoutais pas cet album de la même façon que j’écoutais Médecine Cake de Pleymo à l’époque….

Par la suite j’ai continué à suivre bien sûr la carrière du groupe toujours si heureux de retrouver leur univers tout cela d’une oreille un peu plus lointaine mais attentive, puis il y a eu ces changements de line-up, départ de Ben, puis départ de Thomas assez brutal et ce qui nous donne aujourd’hui :

  • Etienne Sarthou — batterie (depuis 1999)
  • Charlotte Poiget — basse (depuis 2000)
  • Julien Hekking — guitare (depuis 2009)
  • Vincent Peignart-Mancini — chant (depuis 2012)

Nous voici donc avec ce nouvel album avec la nouvelle voix du groupe Vincent, et bien je dois l’avouer je trouve ce choix parfait, en effet il réussi à merveille à garder l’ identité de base du groupe tout en y apportant un coté gueulard vraiment punchs et vraiment maitrisé. Les similitudes vocales avec Thomas sont parfois assez troublantes mais très agréables, on reste en famille quoi !

“Avant le jour” ouvre la bal et biiiiiiiiiim ! Me voilà à la maison ! Les premières notes batteries d’Etienne me replacent directement dans ce que j’aimais tant chez Aqme, ah merde comme c’est bon d’avoir des groupes avec des empreintes sonores si fortes et qui semblent si agréablement familières aux oreilles ! On peut dès ce premier titre noter que le mixage par Magnus Lindberg fait une fois de plus son office parfaitement et apporte une clarté incroyable à l’album ! Miam !

Je trouve que cet album est vraiment bien foutu, sans déconner, peut-être est-ce du au fait que Etn ai pris le rôle de réalisateur, qui mieux qu’un membre fondateur pouvait à ce point redonner à chaque membre sa juste place et synthétiser le tout en une incroyable démonstration d’identité sonore.

“Enfants de Dieu” et “Au-delà de l’ombre” sont des titres purs Aqme et feront du bien aux fans du groupe de la première heure.

Mais il y aussi des audaces, des choses que l’on entendait pas forcement auparavant, notamment le titre “Ce Que Nous Sommes” est un putain de petit rouleau compresseur, intro dévastatrice, scream rageur, pont jouissif et chaotique, très très bon !

Le titre suivant “Un Appel” commence comme un slow (oui bon je trouvais pas autre chose) très soft mais se transforme vite en combat de rasoirs, donc n’invitez personne à danser dessus (c’était le conseil du jour)

Je ne vais pas ici faire le détail de chaque titre (parce que déjà michel tu vas l’écouter hein) mais j’insiste vraiment sur le bonheur que j’ai eu de retrouver ces vieux amis qui m’avaient tout bonnement énormément manqué, grosse galette, gros son, belle voix et esprit du groupe toujours au top ! Merci Aqme !

ps: et sans déconner des gens qui font du gros sons et qui chantent français c’est la putain de classe et peu de groupes peuvent s’en vanter, juste pour ça, jazz clap pour vous !

View post on imgur.com

Retrouvez AqME sur
http://www.aqme.com/
https://www.facebook.com/aqmeofficiel
https://twitter.com/aqmeofficiel

Achetez l’album sur :
Boutique At(h)ome : http://boutique.label-athome.com/fr/4…
Deezer : http://www.deezer.com/artist/911
Itunes : http://bit.ly/1tLurXZ
FNAC : http://bit.ly/1twelDv
Amazon : http://amzn.to/1p5rPjl
Amazon MP3 : http://amzn.to/1mHYJqv
Qobuz: http://bit.ly/1wrOi3U