Lalalalala this is my life …

Qui a donc dit que le grunge était mort ?

Grosse sottise en tout cas ….

Par contre le fait de la voir partout resurgir autre part que de Seattle est plus une surprise vous en conviendrez. Je vous dresse ici un petit billet court dans le but de vous faire découvrir un groupe avec une certaine promesse dans les quelques titres qu’ils ont pu délivrer jusqu’à maintenant.

10293687_625535000871888_6029040845905599683_o

Le groupe en question répond au doux nom de Darlia, venant tout droit de Blackpool en Angleterre le trio distille un rock furieux et plein de lassitude très grunge au niveau du chant ; très accessible de prime abords les quelques titre de ces petits brittons réservent quelques fois de bonne surprise tant dans les ponts que dans les compositions en général, j’avoue avoir eu du mal au début avec la voix de Nathan Day mais au fil des écoutes et surtout grâce à l’énergie du groupe le tout réussi à former une boule d’énergie ( ex : Blood Money ) puissante avec un sérieux gout de « reviens-y «.

Bref une jolie petite découverte à ranger précieusement a côté des petits nouveaux Superfood et Royal Blood malheureusement il faudra pour l’instant vous contenter d’un EP le groupe n’ayant pas encore sorti d’album complet mais je pense que cela ne devrait plus trop tarder vu les qualités de ses rosbifs sauvages.

Allez un petit clip et une playlist offerte par la maison :

le lineup: Nathan Day (chant), Dave Williams (basse), Jack Bentham (batterie).

Pour les amoureux de : The Vines, Nirvana, Arctic Monkeys, Mudhoney …

ndl : Le titre h1 de l’article est une blague foireuse partant du générique de Daria, merci de ne pas me jeter des saucisses (plus sympa que les pierres)